Blocs de compétence-Passerelle-Equivalence- suite de parcours et débouchés

Dernière mise à jour : octobre 2021

Au cours de la formation

Modalités d’octroi de dispenses d’enseignements

Toutes les personnes admises en formation peuvent faire l’objet de dispenses d’unités d’enseignement ou de semestres au regard de leurs formations antérieures validées, des certifications, titres et diplômes obtenus et de leur parcours professionnel.

Chapitre 3 de l’arrêté du 31/07/2009 modifié par l’arrêté du 23 janvier 2020 relatif au diplôme d’état infirmier.

Obtention par équivalence du diplôme d’état d’aide-soignant pour un étudiant infirmier

Les étudiants

Conformément à la circulaire n°DGOS/2011/293 du 20 juillet 2011, les étudiants en soins infirmiers ayant entrepris leurs études conformément à l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’Etat infirmier et souhaitant exercer en qualité d’aide-soignant, ayant validé au moins la première année et arrêtant leur formation peuvent obtenir par équivalence le diplôme d’aide-soignant(e) sous conditions :

  • Faire la demande dans un délai maximum de trois ans (à compter de la date d’arrêt d’études) ;
  • Obtenir 48 crédits européens dont les 15 crédits liés aux stages ainsi que les crédits liés aux unités d’enseignement suivantes :
    • UE 2.10, S1 « Infectiologie hygiène » ;
    • UE 4.1 S1 « Soins de confort et de bien-être » ;
    • UE 4.3 S2 « Soins d’urgence » (Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2) ;
    • UE 5.1 S1 « Accompagnement de la personne dans la réalisation de ses soins quotidiens » ;
  • Attester d’une absence de sanction disciplinaire d’exclusion définitive après avis du conseil de discipline ;
  • Attester d’une absence d’exclusion définitive après avis du conseil pédagogique pour acte incompatible avec la sécurité des personnes prises en charge.

N.B. : pour la promotion 2021-2024, concernée par l’expérimentation universitaire débouchant sur la diplomation « Licence du soin », les modalités de cette obtention par équivalence ne sont  pas encore arrêtées, à ce jour.

Interruptions

Quel qu’en soit le motif, une interruption d’études ne peut excéder 3 ans, durant laquelle l’étudiant garde le bénéfice des notes obtenues antérieurement à celle-ci. Au-delà, le bénéfice de la formation est perdu. Néanmoins, il conserve pendant 2 années supplémentaires le bénéfice des épreuves du concours.

La demande écrite doit être adressée à la directrice. Une rencontre préalable avec la directrice et le formateur référent est souhaitable.

Durant les 3 ans de formation, une interruption de formation n’est possible qu’une fois.

Tout étudiant sollicitant une interruption de formation et devant être présenté soit à la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants soit à la section compétente pour le traitement des situations disciplinaires, le sera avant l’obtention de cette interruption.

NB : Tout étudiant qui remplit les conditions de l’article 25 de l’arrêté du 28 septembre 2011 modifiant l’arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant se voit remettre une attestation. En cas d’interruption de formation, l’institut délivre aux étudiants une seconde attestation qui indique que l’étudiant n’a pas fait l’objet d’une exclusion définitive de l’institut suite à un conseil pédagogique ou de discipline. Cette attestation permet d’obtenir auprès de la Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale, le diplôme d’Etat d’aide-soignant. Ce diplôme sera demandé par tout employeur lors de l’embauche.

NB : Au-delà de trois ans d’interruption d’études, les personnes n’ayant pas fait la demande de délivrance du diplôme d’Etat d’aide-soignant, devront effectuer un complément de formation pour actualiser leurs connaissances afin d’obtenir ce diplôme.

Césures

La césure est une période, d’une durée indivisible comprise entre 6 mois et 1 année de formation durant laquelle l’étudiant suspend temporairement sa formation dans le but d’acquérir une expérience personnelle. La période de césure débute obligatoirement en même temps qu’un semestre et ne peut être effectuée lors du 1er semestre ou après l’obtention du diplôme d’état.

L’étudiant qui souhaite bénéficier d’une césure doit faire une demande auprès de la directrice à l’aide d’un formulaire accompagné d’un projet justifiant la demande.

La décision d’octroyer une césure est prise par la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles dans un délai de 2 mois à compter de la date de dépôt du dossier complet de l’étudiant.

En cas de décision favorable, un contrat est signé entre l’institut et l’étudiant, définissant les modalités de la période de césure et les modalités de réintégration de l’étudiant dans la formation.

Durant la période de césure l’étudiant conserve son statut d’étudiant et se doit d’acquitter les droits d’inscription administrative pour l’année en cours. Il conserve le bénéfice des validations acquises.

Une telle période de césure n’est possible qu’une seule fois pour toute la durée de formation. »

Pour une vision d’ensemble des dispositifs et des modalités de la formation :

Arrêté du 21 avril 2007, relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux :

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000277377/

Expérimentation

Le lien ci-dessous résume l’expérimentation universitaire, amorcée à la rentrée 2021-2022 dans la région Normandie :

http://ufrsante.unicaen.fr/auxiliaires-medicaux/licence-sciences-du-soin/

Cette expérimentation permet aux ESI de valider des blocs de compétences communs à 6 professions :

  • Les infirmiers (IFSI)
  • Les manipulateurs d’électroradiologie médicale (IFMEM)
  • Les ergothérapeutes (IFE)
  • Les pédicures-podologues (IFPP)
  • Les psychomotriciens (IFP)
  • Les masseurs-kinésithérapeutes (IFMK)

Des passerelles sont possibles d’une de ces professions à l’autre. L’obtention d’un de ces diplômes permet ensuite de poursuivre dans le cursus LMD vers un master (de santé publique, de management…).

Schéma de Licence des sciences du soin